Solo Concarneau « Terminer avec le sentiment d’avoir fait une belle course »

Publié le par Xavier Macaire

Solo Concarneau « Terminer avec le sentiment d’avoir fait une belle course »

Comme prévu, à 15 heures ce jeudi, Xavier Macaire et les 36 autres marins en lice dans la 41e édition de la Solo Concarneau – Trophée Guy Cotten se sont élancés au large de la Ville Bleue pour un parcours d’environ 300 milles entre Pierres Vertes, au large de Molène, et une marque au sud de Guérande. « Je suis content de partir sur cette course », a annoncé le skipper de Groupe SNEF à la veille du départ de la course, la deuxième des six épreuves comptant pour le Championnat de France Elite de Course au Large 2017. « En rentrant de Saint-Quay-Portrieux j’ai consacré pas mal de temps à des dossiers administratifs puis je me suis rendu à Marseille pour rendre visite à mes partenaires afin de faire le point sur la première épreuve de la saison et envisager la suite, mais aussi de participer à une conférence en présence d’Isabelle Autissier », a expliqué Xavier, visiblement ravi de retourner sur l’eau après ce petit « break ». « Cette Solo Concarneau s’annonce intéressante. Nous sommes 37 marins engagés. C’est un très beau plateau, digne d’une Solitaire du Figaro. Je suis très content mais à la fois un peu stressé car il y a pas mal d’enjeu puisque tous les favoris sont là. C’est une sorte de test grandeur nature », a détaillé Xavier Macaire qui espère boucler le parcours avec le sentiment du travail bien fait. « C’est toujours difficile de parler d’objectif en termes de résultats. Ce que je souhaite sur cette course, c’est avant tout de réussir à prendre un bon départ, de bien régater au contact et de trouver les belles trajectoires pour arriver dans les premiers. Pour le reste, en l’occurrence être en phase avec le bateau et me sentir bien en course, je ne m’inquiète pas trop car, a priori, je sais faire », a conclu le skipper qui pointait en troisième position après trente minutes de course et qui devrait rencontrer des conditions de vent plutôt faibles sur l’ensemble du tracé mais faire face à de nombreuses zones de transitions puis à des zones de molles toujours délicates à gérer. Verdict prévu en milieu de journée samedi. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article