La Solitaire Urgo Le Figaro - 2e Etape - " Une entame délicate "

Publié le par Xavier Macaire

La Solitaire Urgo Le Figaro - 2e Etape - " Une entame délicate "

Les premiers milles de la deuxième étape de la Solitaire Urgo – Le Figaro s’annonçaient délicats, ils se sont révélés particulièrement complexes. Depuis leur départ de Gijon, hier à 16h09, Xavier Macaire et les 42 autres marins en lice ont, en effet, dû composer avec un vent très faible, voire inexistant, très variable en direction et force de surcroît. Leur progression, rendue également difficile par une longue houle d’ouest-nord-ouest, n’a, de ce fait, pas franchement été fulgurante : moins de 50 milles avalés en douze heures ! Les premiers écarts se sont creusés malgré tout. Pour preuve, à la mi-journée ce dimanche, près de 20 milles séparent le premier du dernier, et plus encore opposent le concurrent le plus à l’est de celui le plus à l’ouest. Pour ce qui le concerne, le skipper de Groupe SNEF ne tire, pour l’heure, pas l’avantage de son léger décalage au large et occupe la 34e place au pointage, avec dix milles de retard sur le leader, Sébastien Simon. La situation est cependant loin d’être figée, d’une part, parce qu’il reste plus de 400 à parcourir et, d’autre part, parce que la situation météo est loin d’être fluide. Dans l’immédiat, le vent est prévu de se renforcer cet après-midi aux alentours de 12 nœuds, tout en s’établissant au nord-nord-ouest, mais les choses vont se corser de nouveau dans le courant de la nuit prochaine, avec le passage de deux fronts successifs puis, dans la foulée, le retour des petits airs et une rotation au secteur nord nord-est à mesure que la flotte se dirigera vers Sein. Pas simple…

 

Commenter cet article