Xavier Macaire ne lâchera pas la proie pour l’ombre

Publié le par Xavier Macaire

Xavier Macaire ne lâchera pas la proie pour l’ombre

Départ demain dimanche 12 septembre à 16h de la dernière manche de la Solitaire du Figaro qui s’annonce d’ores et déjà captivante : 685 milles entre Roscoff et Saint Nazaire, du vent faible, une seule marque de parcours à respecter (le Fastnet) qui promet un jeu stratégique ouvert. Comment Xavier Macaire va-t-il l’aborder, lui qui est deuxième du classement général provisoire à 1 heure 53 minutes et 44 secondes du leader et qui n’a jamais caché son envie de gagner la course ? Dans quel état d’esprit prendra-t-il le départ demain ? Quels seront ses objectifs ?

« Je suis actuellement deuxième au classement général et mon objectif est de maintenir ce classement. Je ne veux pas redescendre de ce podium. Je me laisse évidemment l’opportunité d’aller chercher la première place si l’occasion se présente ; si j’ai un feeling sur une option, un coup à jouer, je le tenterai bien sûr. Mais ma philosophie pour cette quatrième étape n’est pas de prendre des risques, de tenter des coups du diable pour gagner à tout prix.

Pour l’instant la météo est très incertaine, il y aura forcément des surprises. Donc sur une étape comme celle-ci il faut faire sa propre course, être à l’attaque, faire de belles trajectoires mais ne surtout pas essayer de surveiller ou contrôler les autres.

Aujourd’hui je me sens fort, je suis rapide, je sais que j’ai de grosses capacités et je l’ai démontré plusieurs fois sur cette Solitaire. Je peux encore faire de très belles choses et c’est ce que je vais m’attacher à faire. Je veux faire une belle manche comme depuis le début de cette Solitaire, rendre une belle copie à Saint Nazaire pour l’arrivée finale. Si cela me permet de gagner, ce serait formidable, si je reste sur le podium, je serais très content aussi. »

Contact presse : Julie Cornille – 06 62 88 81 18 – cornille.julie@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article