GENERALI SOLO 2013 – La décisive !

Publié le par Xavier Macaire

twitter-generali-solo1.jpgDu 18 septembre au 13 octobre :LogoGeneraliSolo2013--0d-0a-PaveRouge.jpg
   
     Dernière course comptant pour le championnat de France de course au large en solitaire, la Generali Solo est une course méditerranéenne très technique et complexe car elle alterne de longs parcours au large (400 milles en moyenne) et de courts mais intenses parcours en baie. 17 skippers prendront le départ de la 1ère grande étape le dimanche 22 septembre à Cavalaire pour rejoindre  Barcelone.
   ( Photo : Generali Solo- Twitter)      La 2ème étape les mènera à Beaulieu-sur-mer tandis que l’arrivée sera fêtée au  port de Sète mi-octobre.
    Encore une fois, les prétendants au podium sont nombreux et les enjeux sont doubles : remporter cette course qui a tout d’une Solitaire du Figaro et s’assurer un très bon classement au championnet élite de course au large en solitaire. Actuellement, Xavier est en 9ème position, n’ayant pas participé à la transat Bretagne-Martinique, il ne peut pas prétendre au titre mais il peut grimper au classement !

A chaque étape son grand-prix :  Le grand-prix de Cavalaire lance les hostilités sur l’eau avec quatre manches alternant parcours côtiers et courses autour de bouées, le fameux « parcours banane ». Suivront les grands-prix de Barcelone (27-28 septembre), Beaulieu-sur-mer (4-5 octobre) et Sète (11-12 octobre). Avec un seul jour de repos entre chaque « étape longue » et les grands-prix, cette course s’annonce très éprouvante !
                                                                                                       Le parcours 2013 en image :visuelscourse 3
Un classement aux points : Alors que la plupart des courses de saison fonctionnent au temps cumulé, le classement de la Generali Solo se calcule en fonction des points : le 1er d’une étape marque 1 point, le 17ème, 17 points... Le gagnant est donc celui qui additionne le moins de points. Les étapes au large ont un coefficient plus fort (4 contre 1 pour les parcours en baie). A ce jeu-là, c’est donc la régularité qui paiera !

389245_10151403580127187_1763606129_n.jpg « Une course très intense, avec très peu de jours de repos. Très technique, elle demande toutes les qualités du navigateur solitaire, tant au large qu’en baie sur les parcours construits. Ce sera physiquement très éprouvant, peut-être même plus fatigant que la Solitaire du Figaro : bien que ce soit un peu plus court, c’est certainement plus intense. Il faudra rester frais jusqu’au bout !
 Je ne me dis pas ‘il faut que je gagne ou que je fasse un podium' ! Ce que je veux, c'est naviguer aux avant-postes sur une majorité de manches, faire une belle course. Si j'y parviens, je serai content. Il y a quelques places à gratter aussi au classement général du Championnat de France Elite de Course au Large en Solitaire et c'est ce que je vais m'efforcer de faire.» Photo : Nicolas Léger.
Suivez Xavier sur :     www.facebook.com/XavierMacaire.skipperHerault
                                       http://www.generali-solo.com/
Et laissez vos commentaires sur ce blog !
         

Publié dans News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article