Solitaire du Figaro - 1ère étape - L'étape du classement général ?

Publié le par Xavier Macaire

 

Départ de la 1ère étape de la Solitaire du Figaro demain, dimanche 24 juillet29.JPG à 12h50 dans la baie de Paimpol.


Et après ?

Après, c'est 451 milles sous pression, les nerfs à vif et le tensiomètre à fond : cette étape s'annonce difficile et pleine d'enjeux !

"Cette étape va être compliquée, avec beaucoup de pièges générateurs de stress."
Pièges ? à cause du manque de vent, 3 passages successifs vont priver les figaristes des faveurs d'Eole (un col dépressionnaire*, une dorsale anticyclonique* et un talweg*). Concrètement, ça donne quoi ?
Et bien imaginez le cauchemar : vous vous retrouvez collés au beau milieu du plan d'eau, pas un souffle d
e vent, puis une légère risée pointe le bout de son nez...mais c'est à 200 mètres de vous, vous la ratez, pas les autres concurrents qui vous passent devant, cruelle guerre des nerfs !


"Une étape longue , peut être quatre jours et peu de repos, en mer comme à Gijon"

Qui dit molle (absence de vent) dit peu de repos. On croit à tort que les skippers profitent des accalmies pour se reposer, c'est tout le contraire et les "zones de bulle" sont de vraies teignes pour les marins. Xavier va devoir rester concentré pour gagner le plus de vitesse possible : il devra anticiper et se déplacer de risée en risée pour ne pas s'engluer dans la pétole.
Augustin6.JPG
"Au final, il risque d'y avoir de grands écarts, cette étape est celle du classement général."


Et Xavier ?
"Je suis serein. La pression, je ne l'ai pas encore, ça va venir plus on se rapprochera du départ. C'est surtout l'attente qui la fait monter, notamment quand on est sur l'eau. On sort du port à partir de 9h30 mais le départ n'est qu'à 12h50, c'est long, c'est stressant.
J'ai hâte de partir, ça va être super, surtout si je suis dans le match ! "

Toutes les infos sur le parcours :
www.lasolitaire.com/fr/s03_actualites/s03p02_detail_actualite.php?actu=205
 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article