PORTRAIT DU SKIPPER

 

Xavier a attrapé le virus de la voile dès son enfance en accompagnant son père sur son voilier. Il a simultanément appris la régate dans les clubs de voile et évolué du dériveur à l'habitable, du 420 au Tour de France à la voile.

Pour le travail, Xavier est plutôt manuel, il fait des études de charpentier de marine et matériaux composite. Il travaille pendant 6 ans dans des chantiers haut de gamme, « Composite Work », « Latitude 46 », « Amel »...

Mais la véritable passion de Xavier, c’est la course au large. En 2008, à 27 ans, il achète le voiler de ses rêves : un Pogo 2 pour la Transat 6.50 en solitaire de La Rochelle à Bahia au Brésil. Il Finit à la troisième place. Avec ce Pogo 2, Xavier participe à 9 courses, décroche 6 victoires, 2 podiums et une 12eme place sous gréement de fortune suite à un démâtage.

Fort de cette réussite, il se lance en 2011 dans le circuit professionnel du Figaro.

Dès lors, il bataille chaque année sur la très disputée Solitaire du Figaro. Il est déjà monté deux fois sur le podium et a été sacré « Champion de France élite de course au large en solitaire » en 2015.

Son humilité à terre cache une ténacité hors pair en mer. Son zèle, notamment sous spi dans la brise, lui a valu le surnom de « Marcassin ».

L'objectif de Xavier en 2017 c'est la victoire sur la Solitaire Urgo le Figaro.

Quand « Voiles et Voiliers » parle de Xavier, c'est en ces termes : « Un marin discret, brillant et ambitieux, que l’on imagine très bien sur le Vendée Globe en 2020. »