La Solitaire Urgo Le Figaro - 4e Etape " Derniers milles sous haute tension "

Publié le par Xavier Macaire

La Solitaire Urgo Le Figaro - 4e Etape " Derniers milles sous haute tension "

Après avoir enroulé le phare de Wolf Rock hier en fin d’après-midi, la flotte de la 48e Solitaire Urgo – Le Figaro poursuit actuellement sa route au portant dans des conditions favorables. C’est, en effet, propulsée à 7-8 nœuds de moyenne qu’elle progresse en direction de la bouée cardinale Owers, la prochaine marque de parcours obligatoire de cette quatrième et dernière étape que les premiers devraient parer aux alentours de 16 heures, ce jeudi. D’ici là, Xavier Macaire et ses concurrents vont continuer de multiplier les empannages dans un vent très irrégulier qui va se renforcer dans l’après-midi au passage d’un petit front, pour atteindre 20-25 nœuds, puis basculer progressivement pour s’établir au sud-ouest. Côté classement, pour l’heure, Alexis Loison a repris les commandes de la flotte tandis que le skipper de Groupe SNEF occupe la 10e place. Reste que l’ordre établi en ce moment pourrait bien être chamboulé dans les heures qui viennent. De fait, plus de dix milles séparent le peloton en latéral et des écarts risquent bien de se créer au moment de la bascule du vent cet après-midi, avec probablement un avantage aux marins les plus au sud, en l’occurrence Adrien Hardy, Nicolas Lunven ou Yann Eliès. Rien ne sera joué cependant, même si la descente vers les côtes normandes devrait surtout faire la part belle à la vitesse. Mais on le sait, la zone d’Antifer et l’atterrissage sur Dieppe sont très souvent délicats et propices à de nombreux retournements de situation avant l’arrivée. Pour l’heure, cette dernière est estimée entre 3 et 7 heures la nuit prochaine.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article